Interview Hélia – Julia

 

• Quel est ton parcours/expériences avant d’avoir rejoint l’équipe du Pain & des Roses?

JULIA : Après des études dans les Arts Appliqués, j’ai exercé le métier de scénographe au sein des services merchandising d’enseignes de mode et décoration. J’ai eu la chance de prendre une pause dans mon parcours pour voyager, ce qui m’a permis de prendre du recul sur mes objectifs personnels liés à mon activité professionnelle. Je me suis intéressée rapidement au milieu du végétal et j’ai commencé une reconversion vers le métier de fleuriste. C’est lors de cette formation que j’ai pu rejoindre l’équipe du Pain et des roses lors d’un stage en 2021 qui s’est conclue par l’obtention de mon CAP fleuriste.


HÉLIA :  C’est la possibilité d’agir localement et d’avoir un impact direct sur un territoire qui m’a toujours intéressée, et m’a conduit à réaliser un master de Stratégies Territoriales et Urbaines à Sciences Po Paris. Cette première casquette m’est extrêmement utile pour développer du Pain & des Roses Nantes : elle me permet de comprendre l’écosystème d’acteurs locaux, et de cerner les enjeux spécifiques au bassin nantais. 

Ma deuxième casquette, c’est d’être professeure agrégée d’arts plastiques. J’ai enseigné cette matière à des élèves de collège pendant un an, avant de rejoindre l’aventure du Pain & des Roses ! 


•Quel est ton poste pour du Pain & des Roses Nantes ?


JULIA : Je suis fleuriste et formatrice à plein temps. Je suis également chargée de notre communication via les réseaux sociaux, des achats et de l’organisation des ateliers d’initiation.

HÉLIA :  Actuellement, je travaille à Paris pour du Pain & des Roses en tant que responsable de l’insertion, et une partie de mon temps est dédiée à l’essaimage. Pour Nantes, je m’occupe donc aujourd’hui principalement de la levée de fonds et des relations institutionnelles. À terme, je rejoindrai également à plein temps l’association nantaise, et  je prendrai le relai avec Julia pour l’organisation des ateliers et le développement de la formation.


• Qu’est ce qui t’inspire le plus chez du Pain & des Roses ?

 

JULIA : J’ai été très inspirée par la poésie qui se dégage de ce projet très engagé que ce soit au niveau de la réinsertion des femmes éloignées de l’emploi ou de sa démarche écologique. À mes yeux c’est très important de montrer que l’on peut proposer des activités créatives et valorisantes à ce public tout en respectant l’environnement. Je pense que c’est un bel exemple de convergence des luttes.

 

 

HÉLIA : La sororité : il y a une force incroyable qui naît à du Pain & des Roses, non seulement entre les participantes, mais aussi avec les formatrices !


• Pourquoi penses-tu que Nantes est un terrain favorable pour le développement d’une antenne du Pain & des Roses ?  

JULIA : Nantes compte de nombreuses associations et centres d’hébergements pour des personnes en situation de précarité, parmis lesquelles nous mettons en place des premiers ateliers d’initiation comme l’Accueil de jour pour femmes des restos du coeur, le centre éducatif Anjorrant, l’Étape insertion et d’autres structures dont nous parlerons très prochainement. Pour s’adapter à ce nouveau territoire, nous avons également fait le choix de proposer des ateliers qui forment aux “métiers du végétal” afin d’élargir le champs des possible pour l’avenir professionnel des participantes qui pourront en plus du métier de fleuriste, continuer leur réinsertion en horticulture, jardinerie, pépinière ou espaces verts.


HÉLIA : Nous avons eu des retours très positifs de la part des collectivités territoriales : la Région et le département nous ont assurés de leur soutien. Par ailleurs, nous travaillons en lien avec les structures sociales du territoire pour adapter au mieux notre projet aux réalités du terrain : nous sommes à l’écoute des travailleurs.euses sociaux et directeurs.ices de centres pour adapter au maximum nos actions aux besoins de leurs publics, et co-construire ensemble une offre la plus pertinente possible ! 

 

Hélia Du Pain et des Roses

 

• Comment compte se développer cette première antenne ?

 JULIA : Pour cette première antenne, nous avons choisi de proposer en parallèle de nos ateliers d’initiation des prestations de décoration florale événementielle ou pérenne pour les professionnels. Nous travaillons avec le studio photo Jardin public pour des shootings fleuris, avec qui nous allons aussi programmer des ateliers découverte tout public. Nous souhaitons par ailleurs développer une offre d’abonnements de bouquets sur mesure pour les entreprises souhaitant fleurir le quotidien de leurs clients et collaborateurs.rices


HÉLIA : Une première piste de développement à court terme consiste à faire évoluer nos ateliers d’initiations : Nous souhaitons mettre en place des cycles de plusieurs ateliers dans un même centre. Cela permettrait aux participantes régulières de découvrir plusieurs aspects du métier de fleuriste, d’apprendre de nombreuses techniques et de construire un projet professionnel plus abouti. À terme, Du Pain et des Roses - Nantes a également pour ambition de proposer une véritable formation théorique et pratique, inspirée de celle proposée à Paris !


• Qui sont les producteurs de la région avec qui du Pain & des Roses travaille ? 

JULIA : La région nantaise a la chance de compter plusieurs fermes florales. À l’heure actuelle nous collaborons avec Les Bellis (Saint Colomban) et Alma flora (Orvault) qui exercent leur beau métier sans utiliser de pesticides. Nous souhaitons agrandir le nombre d’horticulteur.ices dès l’année prochaine avec au moins 3 nouvelles fermes florales que nous vous communiquerons dès que nous aurons la chance de travailler avec elles.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.