Alors qu’en France la consommation de fleurs est ancrée dans les pratiques, il nous semble évident chez du Pain & des Roses que lutter contre les dérèglements climatiques passe également par la consommation de fleurs plus responsables. Cela, d'autant que l'industrie de la fleur est une industrie plus que polluante, et réputée, dans certaines régions du monde, comme étant peu éthique. En effet, 85% des fleurs coupées vendues en France viennent aujourd’hui de l’étranger, ce chiffre monte à 95% quand il s’agit des roses ! Ainsi, pour toutes ses activités, et dans l’optique de valoriser et de contribuer au dynamisme de l’horticulture française, du Pain & des Roses ne travaille qu’avec des fleurs 100% françaises et de saison.

Pourquoi utiliser des fleurs françaises ?

L’impact environnemental de l’importation de fleurs de l’étranger n’est plus à démontrer.  Le transport en avion, nécessaire pour faire venir ces fleurs qui viennent parfois de l’autre bout du monde (beaucoup de pays exportateurs se situent en Afrique ou en Amérique du sud) est extrêmement polluant. De plus, d’immenses frigos ou espaces climatisés sont utilisés pour conserver les fleurs coupées pendant le trajet. A cela s’ajoute l’impact social. En effet, les conditions de travail pour les salariés dans les pays d’exportation sont parfois extrêmement précaires. Les travailleur.euse.s  n’ont pas les mêmes protections qu’en France, leurs revenus sont très bas et ils ne sont souvent pas protégés contre les produits chimiques utilisés dans les productions florales.

Pourquoi utiliser des fleurs de saison ?

Aujourd’hui en France il est très facile d’acheter des fleurs sans respecter la saisonnalité. C'est par exemple le cas des roses qui se vendent en quantité à la Saint-Valentin, alors que la rose ne fleurit normalement pas avant le printemps. Produire des fleurs sans tenir compte de leur saisonnalité a un coût écologique et social massif. Deux solutions rendent cela possible. Soit les fleurs sont importées de l’étranger (de pays où les conditions climatiques sont plus favorables à leur développement). L’autre solution requiert une utilisation massive de pesticides, d'engrais liquides et de fertilisants. On peut aussi faire pousser des tulipes au beau milieu de l’hiver en les produisant dans des serres éclairées et chauffées presque 24h/24, on imagine sans mal les conséquences énergétiques !

D’où viennent nos fleurs ?

La majorité de nos producteur.rice.s viennent d’Île-de-France. Notre principale productrice est Karine Venet, qui vient de Mandres-les-Roses et nous vend les fleurs à Rungis. Nous nous fournissons également régulièrement chez Veni Verdi, qui tient une ferme urbaine dans le 20ème arrondissement, nous avons aussi créé un partenariat avec Esperem, qui possède un jardin d’insertion dans le quartier. Nous sommes également en lien avec Pépin Production (association qui participe à la végétalisation des villes par le biais de chantiers d’insertion). Vous pouvez retrouvez l’ensemble de nos producteur.rice.s sur la carte qui suit !

Pour toute demande de participation à un événement ou à une mobilisation concernant l’écologie, la slow flower, l’insertion des femmes éloignées de l’emploi ou le féminisme ou pour toute demande presse, écrivez à association@dupainetdesroses.org