l'écofeminisme chez du Pain & des Roses - fleuristes en action avec fleurs séchées françaises et de saison

L’écoféminisme chez du Pain & des Roses

L’écoféminisme est un mouvement de pensée né dans les années 1970, qui affirme que les oppressions envers les femmes et la nature sont toutes deux fondées sur le système patriarcal. Ce mouvement revendique également une similarité des mécanismes d’oppression, tels que l’objectivation ou l’exploitation des femmes et de la nature. 


L’écoféminisme est évoqué pour la première fois en 1974, quand la romancière française Françoise d’Eaubonne en parle dans son ouvrage Le féminisme ou la mort. Elle écrit cet ouvrage dans un contexte de contestation de lutte antinucléaire, à laquelle les femmes ont pris part. Si la notion n’obtient pas beaucoup de réactions en France, elle a un grand succès aux Etats-Unis et en Angleterre. D’ici là, dans les pays anglo-saxons puis européens, des femmes théorisent cette convergence des luttes. Ce mouvement permettra de mettre en lumière le travail de grandes femmes, telles que Caroline Merchant, autrice étatsunienne ayant participé à l’accessibilité des écrits écoféministes, Wangari Muta Maathai, biologiste kennyane défenseuse des forêts, ou encore Vandana Shiva, scientifique indienne engagée contre les OGM. 


L’aggravation du réchauffement climatique que nous connaissons aujourd’hui remet en lumière le mouvement écoféministe. 



Quelle est la place de l’écoféminisme chez du Pain & des Roses ? 


Du Pain & des Roses est une structure s’inscrivant à la fois dans la lutte féministe et dans la lutte écologiste. 

D’une part, grâce à notre formation au métier de fleuriste et à nos ateliers d’initiation à l’art floral, nous permettons de faire découvrir le milieu de la fleuristerie à des femmes qui sont éloignées de l’emploi. Ces moments forts en apprentissage peuvent faire naître des vocations, et permettre à ces femmes de se réorienter vers une profession proche de la nature, qui leur apporterait également une stabilité financière et professionnelle. 

D’une autre part, nous nous évertuons à transmettre une vision responsable et écologique de la fleuristerie. Nous utilisons uniquement de la fleur française et de saison, la plus locale possible, pour toutes nos activités. Nous sensibilisons également nos apprenties aux enjeux environnementaux du monde horticole, et à la pollution que de belles fleurs peuvent cacher. Nous pensons que les femmes ont, comme tout le monde, un rôle à jouer dans la transition écologique, et nous faisons en sorte de les impliquer dans cette lutte, notamment grâce à nos actions de plaidoyer auprès du grand public. 


Ainsi, du Pain & des Roses s’inscrit dans ces luttes que l’écoféminisme fait converger, et place ces engagements au cœur de chacune de ses actions. 


Et au-delà de l’écoféminisme ? 


Le projet du Pain & des Roses s’inscrit également dans d’autres luttes sociales, telles que l’antiracisme et la lutte contre la haine anti-LGBTQ+. Nous nous évertuons à remettre régulièrement en cause nos pratiques, afin que celles-ci soient les plus inclusives possibles. 

Nous comptons continuer nos actions, et essayer de faire converger les luttes sociales afin que notre structure soit signe de bienveillance et de progrès pour tou.te.s ! 


Pour en savoir plus sur le mouvement écoféministe, nous vous invitons à lire cette interview de Vandana Shiva, scientifique indienne et actrice phare de ce mouvement. 

Autres articles qui pourraient vous intéresser

  • Où recycler votre sapin à Paris ?

    Les fêtes de fin d’années se terminent et avec elles le moment de délaisser votre sapin. Cela peut s’apparenter à un ...

  • Interview Joséphine Mullet

    On vous parle souvent de nos producteurs de fleurs fraîches mais pas assez de nos producteurs de fleurs séchées. Pour...

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.